+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

Depuis le 23 mars dernier, et ce jusqu’au 22 septembre 2019, la Grande Halle de la Villette accueille l’exposition événement consacrée à Toutânkhamon. Plus de 150 pièces  issues du trésor de Toutânkhamon, sont présentées dans une scénographie conçue pour l’occasion. Calliopée vous invite à profiter de l’été pour aller rencontrer cette figure emblématique de l’Egypte pharaonique.

Toutânkhamon est un pharaon du Nouvel Empire qui ne fut pas considéré au moment de son court règne, entre les années -1335 et -1327. Découverte le 4 novembre 1922 dans la Vallée des rois par deux explorateurs, Howard Carter et Lord Carnarvon, sa sépulture préservée des pillages le rend célèbre. Le trésor de Toutânkhamon participe aussi de cet engouement, car il s’élève à plus de trois mille objets dont son masque funéraire en or pur, des bijoux, des sarcophages et du mobilier décorés de pierres précieuses. L’archéologique Carter décrivait ainsi sa fabuleuse découverte : « Lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre, des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or ». Par ailleurs, la « malédiction du pharaon » qui plane depuis des années sur le tombeau n’a pas fini d’éveiller tous les fantasmes.

Près de 100 ans après la découverte de ce tombeau, Paris consacre donc une exposition à Toutânkamon. Organisée par le Ministère des Antiquités Egyptiennes et avec le concours du Musée du Louvre, cette exposition se veut immersive. Il s’agit d’entrer, comme les premiers explorateurs, là où personne n’avait pénétré depuis 3300 ans, et de découvrir, dans le noir et à la bougie, l’un des vestiges les plus impressionnants de cette civilisation pharaonique. On y dénombre 60 objets qui quittent l’Egypte pour la première fois. Les collections présentées sont riches et passionnent les foules : des gravures, des bijoux en or, des cercueils et sarcophages ornés de pierres précieuses telles que le lapis-lazuli, des vases ornés de hiéroglyphes ou encore quelques-uns des jouets et souvenirs du pharaon enfant qui l’ont accompagné lors de son inhumation.

Paris est la deuxième étape du parcours de cette exposition, après Los Angeles. Celle-ci est ensuite attendue dans dix autres métropoles mondiales, dont Londres et Sydney. L’exposition est un vrai succès, malgré l’absence de deux éléments majeurs du trésor découverts dans sa tombe, la momie du pharaon et le célèbre masque funéraire de 111 kilos d’or. En 1967, l’exposition Toutânkhamon et son temps, inaugurée par le ministre de la Culture André Malraux, avait déjà été un événement, au point d’être surnommée « l’exposition du siècle ». 45 objets étaient présentés. 1,24 million de visiteurs avaient pu découvrir une partie des trésors du Pharaon.