+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

Du 19 octobre 2018 au 03 février 2019, la Monnaie de Paris fait découvrir au public français Grayson Perry, artiste britannique contemporain, né en 1960.

Cette première monographie plonge le visiteur dans l’univers de ce plasticien excentrique, à travers son travail de la céramique, de la gravure ou encore de la tapisserie. L’exposition, sous-titrée « Vanité, Identité, Sexualité », questionne la définition du genre, l’hégémonie du pouvoir viril, et la division entre masculin et féminin. En effet, ses œuvres esquissent l’ébauche d’un système social qui se débarrasserait des normes et de la répartition traditionnelle des rôles de genre. Le travestissement, que Grayson Perry assume depuis l’âge de douze ans, lui a permis d’acquérir un point de vue unique sur les problématiques liées aux questions d’identité. Le Britannique revendique le droit à la différence. Il s’est créé un alter ego féminin, à la garde-robe flamboyante. C’est donc en Claire, lourdement maquillée, que l’artiste participe aux événements publics. Il imagine également une énorme moto rose, symbole de cette nouvelle masculinité.

Artiste populaire et investi politiquement, Grayson Perry utilise notamment la céramique émaillée ou la tapisserie générée par ordinateur pour décrypter la société britannique. Lors d’une visite guidée avec Calliopée, découvrez son humour grinçant avec lequel, il aborde les thèmes les plus sérieux. L’œuvre Comfort Blanket dénonce le Brexit : cette tapisserie très colorée, conçue comme un billet de banque à l’effigie de la reine, rassemble des éléments rappelant l’hospitalité du pays. Le vase An Ultimate Consumer Durable, sur lequel des motifs d’animaux traditionnels portent des noms de marques de luxe internationales, critique la société de consommation.

Un artiste engagé, des œuvres provocantes : une rétrospective stimulante à ne pas manquer !

Envie de découvrir le monde ??

Laissez-vous guider,
inscrivez-vous à notre newsletter !






Votre inscription a bien été prise en compte !