+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

Cornély, en breton et Corneille en français fut pape de 251 à 253. Son indulgence envers les chrétiens de Rome qui avaient failli lors de la persécution de Dèce en 250, lui valut l’animosité du prêtre Novatien qui se posa en antipape, et celle de l’empereur Gallus qui l’envoya aux travaux forcés à Civittavecchia. Son souvenir est célébré au jour anniversaire de Saint Cyprien, le 14 septembre. Ce dernier ayant été un fidèle ami de Corneille.

Comment est-il donc arrivé jusqu’à Carnac ?
Par une légende qui raconte que Corneille ou Cornély est arrivé avec des boeufs et c’est en ce lieu, qu’il changea en pierres les soldats romains lancés à sa poursuite. Les alignements de Carnac seraient-ils donc des légions de soldats des temps anciens ?
Mais les origines de ce culte de Cornély qui s’est implanté à Carnac au point de devenir un centre de pèlerinage célèbre, demeurent encore obscures. D’aucuns prétendent que des missionnaires chrétiens auraient trouvé sur place des traditions où les animaux étaient mêlés à des cultes. À Carnac , le tumulus du mont Saint-Michel contenait des crânes de Bovins disposés en cercle. À partir de 500 avant J.C. environ, les celtes-vénètes honoraient le dieu Kernunos protecteur des troupeaux. Au XIXe siècle, un petit bœuf en bronze, sans doute du IIIe siècle, a été découvert dans des vestiges de constructions gallo-romaines au Bocenno, non loin de Clouarnac.
Et plutôt que de détruire ses anciennes traditions, les missionnaires chrétiens, selon le conseil donné à Saint-Augustin de Cantorbery par le pape Saint Grégoire le Grand en 606 après J.C. les ont christianisées, en proposant aux habitants de ce pays d’élevage la protection du pape Corneille. Le rapprochement : Cornély – Carnac a pu faciliter la transition. Les bovins n’étaient plus considérés comme des dieux, mais comme les compagnons de Saint Cornély, leur protecteur. La première attestation de son culte à Carnac remonte au XIVe siècle, mais il est certainement beaucoup plus ancien. Au début du XVIIe siècle, le pardon de Saint Cornély était l’un des plus fréquent de Bretagne. Il est toujours célébré à la mi-septembre. Autrefois il se déroulait sur huit jours, et jusqu’en 1964 les animaux participaient à la procession jusqu’à la fontaine, où ils étaient solennellement bénis. C’est en 1995, qu’il y eut reprise de la bénédiction des animaux à la fontaine.

Historique de l’église Saint Cornély de Carnac, classée monument historique en 1960.
Au début du XIIe siècle, l’église romane tombe en ruine, on décide d’en construire une nouvelle, sur un plan en croix latine. Jugée trop petite dans la seconde moitié du XVIIe siècle, les murs de la nef sont abattus et remplacés par les colonnes. Les bras du transept sont prolongés, formant ainsi des collatéraux. Il y a désormais trois nefs contigües, égales. A eu lieu aussi l’aménagement d’un porche sur le côté sud, face a l’ancien cimetière. En 1685, on jette à bas les murs du fond, pour obtenir deux petites chapelles de part et d’autre de la tour du clocher. Ce dernier, élevé en 1639, remplace la tour lanterne qui se trouve à l’origine à la croisée du transept. Plus tard en 1792, on construira le porche nord pour rendre moins austère ce coté extérieur.

Et l’intérieur de l’église, quant à lui n’a rien d’austère !
La simplicité de la construction disparaît sous la riche diversité des éléments mobiliers. Dans les voûtes et ce, jusqu’en 1717, les charpentes des trois nefs étaient apparentes. On les recouvrent alors d’un lambris en bois. En 1729 on demanda à un peintre de Pontivy nommé Le Corre ( mais qui signe Dupont en hommage à sa ville) de les décorer de scènes tirées de l’Évangile, ou relatant la ville de Saint Cornély. Dupont, aidé de son fils Jean (peintre de portraits) réalisa de 1729 à 1732 le plus grand ensemble de voûtes peintes en Bretagne (7 50 m²). La chapelle des fonds baptismaux, les cinq retables, l’ensemble de ferronnerie dont la belle chaire à prêcher, l’orgue complètent cet ensemble.

Envie de découvrir le monde ??

Laissez-vous guider,
inscrivez-vous à notre newsletter !






Votre inscription a bien été prise en compte !