+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

L’origine la plus connue du 1er avril remonterait à l’époque de Charles IX. En 1564, Charles IX, décide de modifier le calendrier. L’année commençait en France à Noël, à Pâques ou encore dans certaines régions le 25 mars avec une prolongation des fêtes jusqu’au 1er avril. C’est donc l’édit de Roussillon qui fit commencer la nouvelle année le 1er janvier.
Et chemin faisant, La date fut étendue à tous les pays chrétiens par le pape Grégoire XIII.
Nous savons à quel point, beaucoup de personnes ont du mal à s’habituer aux choses nouvelles, et certaines n’étaient même pas au courant que la date de la nouvelle année avait changé !
Entre bonnes gens, ils continuèrent à s’offrir des cadeaux et des étrennes le 1er Avril. Pour se moquer d’eux, quelques petits farceurs, ils en existe encore, ont l’idée de leur offrir des cadeaux un peu spéciaux, des faux cadeaux, des cadeaux pour rire… Et c’est à partir de ce jour là, raconte-t-on, que chaque année au 1er avril, petits et grands mômes prirent l’habitude de se faire des blagues et des farces.

Et pourquoi un poisson d’avril ? Il y a plusieurs hypothèses :
La première hypothèse raconte qu’au début du mois d’avril, alors que la pêche était interdite en France pendant la période de reproduction des poissons, les pêcheurs se voyaient « offrir » un hareng, qui devait être accroché dans le dos. Le poisson mort fut remplacé, au fil du temps, par un poisson en papier. Cela peut se comprendre !
Une deuxième histoire, plus récente, veut que le poisson en avril était symbole du Carême, période chrétienne où il n’est permis de manger que du poisson.
Enfin une dernière histoire nous assure que le poisson vient du signe du zodiaque « poisson » qui se trouve être le dernier signe de l’hiver. Ainsi au début du XXème siècle, on s’envoyait des cartes de 1er Avril illustrées par des petits poissons, pour se souhaiter amour, amitié et bonheur !

Le 1er avril dans les autres pays.
En Belgique, la tradition du poisson d’avril reste bien vivante : « Les jeunes gens, dans les écoles, attachent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades, de leurs parents, de leurs professeurs… La presse (tv, radio, journaux) diffuse ce jour-là des informations fausses mais crédibles. Parfois même les hommes politiques sont complices. Et entre amis, on se fait aussi des blagues téléphoniques ou autres… » 
Aux Etats-Unis, mais aussi au Royaume-Uni, en  Australie, en  Nouvelle Zélande et dans tous  les pays anglophones, c’est « The April Fool’s Day » ou le jour de la duperie. Pas de poisson dans le dos, mais des blagues dites « April Fool’s » (le dupe d’avril) ! Les farces durent le temps de la matinée et l’après-midi, tout le monde redevient sérieux… ou presque ! 
En Allemagne, on dit « April April » ou « Aprilscherz » au moment de faire sa blague ou juste après pour faire comprendre que c’est juste une blague de 1er avril.
« Les blagues du 1er avril existent en Allemagne depuis 1631, mais leur origine serait plus lointaine. Penchés sur le certificat de naissance du poisson d’avril, les experts ne dénombrent pas moins de 800 hypothèses. Tous les pays y trouvent leur compte ». 
Au Japon, le 1er avril est également le jour des farces, appelé  « bangusetsu » qui veut dire « la saison des 10 000 absurdités ». Mais pour les japonais,  le 1er avril marque surtout le début des danses des cerisiers en fleurs, les sakura
En Italie, tout comme en France, on accroche des poissons dans le dos et on fait des blagues le 1er avril. 
En Russie, en  Suisse ou en  Suède, on fête « le jour des fous » et au Brésil, on fait des farces inoffensives le 1er avril appelé « dia das mentiras«  ou « le jour des mensonges« .

Et maintenant vous comprenez-vous pourquoi cette phrase si célèbre que nous disions enfants.
« Le 1er avril est passé, les imbéciles sont restés« 

Envie de découvrir le monde ??

Laissez-vous guider,
inscrivez-vous à notre newsletter !






Votre inscription a bien été prise en compte !