+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

Symbole de la ville andalouse de Grenade, l’Alhambra est un complexe monumental majestueux composé d’une forteresse et d’un palais érigés par les monarques de la dynastie des Nasrides à partir du XIIIe siècle. C’est aujourd’hui le monument le plus visité d’Espagne et le sommet de l’art musulman en Europe. L’Alhambra, dont le nom provient de la couleur argileuse de ses murs (Al-Hamra en arabe signifie rougeâtre), est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984.

L’édifice est situé sur la colline de Sabika, près de la rivière Darro, et domine ainsi la ville de Grenade. L’ensemble monumental se compose principalement des jardins du Generalife, des Palais Nasrides et de l’Alcazaba. Parmi les bâtiments chrétiens se trouvent le palais de Carlos V et l’église de Santa Maria, construite sur l’ancienne mosquée. Les différentes salles des Palais Nasrides communiquent entre elles par des cours ou des galeries.

Les origines royales de l’Alhambra remontent au XIIIe siècle, lorsque le premier monarque nasride, Mohamed Ier, y établit sa résidence. Il construit un château entouré de murailles et dresse plusieurs tours défensives. Cette partie la plus ancienne de l’Alhambra est appelée l’Alcazaba. La tour de la Vela est la plus grande de la forteresse. Lorsque les chrétiens ont pris Grenade, ils ont apporté une cloche appelée « La Vela », utilisée pour avertir de leur victoire.

Au XIVe siècle, sous les règnes de Yusuf et de Mohamed V, l’Alhambra acquiert son allure monumentale et précieuse. Yusuf construit le cœur du palais de Comares, avec sa grande tour surplombant la ville. L’enceinte intérieure du palais abrite le trône du sultan. Ce monarque enrichit l’enceinte de portes monumentales, telles que celles des Armes (l’entrée principale de l’Alhambra) ou celles de la Justice. Mohamed V a ajouté au palais de Comares une façade spectaculaire : celle du patio du Cuarto Dorado. Il a également construit le palais de los Leones, moderne pour l’époque du fait de sa structure quadripartite inspirée des modèles orientaux.

Les jardins du Generalife étaient utilisés par les rois nasrides comme lieu de retraite et de repos, en particulier pendant les mois d’été. Le Generalife est également entouré de vergers qui garantissaient autrefois l’alimentation des cuisines de l’Alhambra.

L’eau et la lumière font partie intégrante des ornements architecturaux de l’Alhambra. Un choix judicieux des matériaux fait en sorte que les éléments décoratifs évoluent en fonction de l’incidence de la lumière. L’eau fonctionne comme un miroir reflétant l’architecture, et contribue à l’atmosphère paisible du lieu. Partez avec Calliopée en voyage culturel, à la découverte du charme de cet ensemble palatial, dont la visite nécessitera au moins trois heures.