+33 (0)1 58 83 53 24 Contact

La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle sont les témoins privilégiés du premier âge d’or de la Presse parisienne. 

Alors, les journalistes, éditeurs, imprimeurs et caricaturistes se rassemblent dans un quartier bien particulier des Grands Boulevards. On le surnomma parfois la République du Croissant.

Affaire Dreyfus, assassinats, dessins moqueurs et sujets surprenants: nous vous invitons à suivre Calliopée. Car durant cette visite guidée à Paris vous découvrirez cette fabuleuse histoire de la presse parisienne.

Visite guidée à Paris, l'histoire de la presse parisienne, Calliopée - Voyage, Art & Culture

Mais reprenons son histoire depuis ses débuts. La presse naît vers 1631, sous forme de dépêches chronologiques de différentes villes d’Europe. C’est à cette époque qu’apparaissent les premiers périodiques d’information en France, comme la Gazette de Théophraste Renaudot. Médecin du roi, il publie sa Gazette le 30 mai 1631. C’est grâce à Richelieu qu’il obtint le privilège de disposer de toutes les informations. Le pouvoir royal encadre comme il se doit, en ces temps, la presse qui bon an, mal an se développe lentement dans les sociétés de cour. Mais il aura fallu attendre plus de deux siècles pour que la presse puisse enfin être libre d’informer.

29 juillet 1881 une loi est promulguée pour la liberté de la presse.

Le XIXème siècle est sans conteste l’âge d’or de la presse écrite.

L’invention de Gutenberg a permis de voir se répandre les imprimés presque partout en Europe occidentale, toutefois il fallut attendre la Révolution industrielle et les progrès de l’instruction pour que cette presse écrite devienne alors une véritable industrie. C’est en ce siècle que le métier de journaliste et les agences de presse firent leur apparition.
La presse connut un essor formidable durant cette période. Les progrès techniques participèrent à cet âge d’or.
À Paris, le tirage global des quotidiens passa de 36.000 en 1800 à un million en 1870 !
Parallèlement, les grands hebdomadaires régionaux étaient créés.
L’histoire de la presse au XIXème siècle est également marquée par Le Petit Journal, premier journal français « à sensation » lancé par Moïse Polydore Millaud en 1863. Tout devenait possible avec la promulgation de cette loi.

Le monopole de la presse écrite pris fin car bouleversé par l’apparition de nouveaux médias : la radio et la télévision.

Visite guidée à Paris, l'histoire de la presse parisienne, Calliopée - Voyage, Art & Culture

Où se trouve ce qui s’est longtemps appelé la République du Croissant

C’est l’objet de votre visite guidée à Paris, pour mieux connaître l’histoire de la presse parisienne.

Envie de découvrir le monde ??

Laissez-vous guider,
inscrivez-vous à notre newsletter !






Votre inscription a bien été prise en compte !